Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Brèves

 

 

 

13 janvier: Cabu


Jean Cabut aurait eu aujourd'hui 13 janvier, 77 ans... L'âge limite pour lire Tintin. Son assassinat a donné lieu, c'était prévisible, à un festival d'impostures, dont la présence à la manifestation "républicaine" du 11 janvier à Paris, d'authentiques fascistes obscurantistes dans les délégations des chefs d'Etat de et de gouvernements. Gageons qu'il en eût ri.


07 janvier: Charlie Hebdo


Des fanatiques islamistes sociopathes, pardon pour le pléonasme, massacrent la rédaction de Charlie Hebdo. Il n'est pas évident que les conditions de sécurité autour de C.H. aient été à la hauteur des menaces connues qui pesaient contre cet hebdomadaire, ni que les forces de sécurité en France disposent des effectifs, des équipements et des moyens à hauteur suffisante. Pour l'heure la classe "politique", surfant sur une émotion  populaire réelle, joue, avec des couacs, l'Union nationale. Sans une réorientation des priorités et des choix budgétaires (cf. le communiqué de la FSU 13), il est douteux que cela soit, à soi seul, la bonne réponse.


20 décembre: Goldman Sachs

 

La banque américaine dont le management devrait être en prison si une quelconque justice existait, a fait une année formidable en intervenant à elle seule dans  35 % des fusions acquisitions; rappelons que cette opération juridico-financière ne crée aucun emploi, a même plutôt tendance à en supprimer et n'enrichit qu'une poignée d'actionnaires et un management intéressé. C'est cela la finance. Lisez Le capital fictif de Cédric Durand  aux éditions Les prairies ordinaires.

6 novembre: Abdelwahab Meddeb.

Intellectuel tunisien, porteur des Lumières et démocrate: "Son œuvre s'inscrira dans la longue lignée de ceux qui ont voulu placer la Tunisie dans le sillage des Lumières modernes, sans renier le lien qui la rattache à la civilisation de l'islam. Son dernier acte d'écriture aura été le geste d'un retour sur soi : Le Portrait du poète en soufi (Belin, 192 pages, 19  euros) paru quelques jours avant sa mort. Tous ceux qui l'ont connu garderont le souvenir d'une belle présence généreuse dans l'amitié et exigeante pour la pensée."

Fethi Benslama

 

Psychanalyste, professeur

à l'université Paris-diderot

22 octobre: Christophe de Margerie meurt, accident d'avion...

 Socialisme: Dénomination de diverses doctrines économiques, sociales et politiques condamnant la propriété privée des moyens de production et d'échange (Petit Larousse). 

Au moment où, alors que la nationalisation des autoroutes pourrait être envisagée d'après l'étude d'un cabinet aussi sérieux que n'importe quelle agence de notation, malgré le coût des indemnisations, pour assurer des ressources régulières à l'Etat, le gouvernement préfèrerait tuer une autre poule aux oeufs d'or en privatisant la FDJ!
Sabotage délibéré de l'intérêt général ou incompétence absolue?
Bref comme le propose Valls il faut enlever le mot socialiste d'une telle politique et d'un tel parti... Il y aura bien quelqu'un pour garder la vieille maison et un référentiel "passéiste" comme dit l'homme, qui voulait déjà débaptiser le PS avait d'être seulement ministre, mais encore cohérent!

En fait il n'y a pas plus passéiste que le droit de propriété et la direction d'une entreprise, comme les larmes de crocodile lors de l'accident de C.de M. , seul dans le Falcon avec 3 membres d'équipage, ont tenté de le faire oublier au populo !!

 14 octobre: des millionnaires toujours plus nombreux


Mi 2014 il y aurait donc, d'après le Crédit Suisse, 35 millions de millionnaires en dollars sur la planète soit 1 terrien sur 200 avec un patrimoine moyen par adulte de 56 000 $. Les moyennes ont ceci d'excellent: elles gomment les écarts et alors que ceux ci se creusent, les "classes moyennes" inférieures peuvent croire à leur survie!


08 septembre: Martine Aubry, le retour?


"On n'a pas besoin d'aider les banques (…) qui ne sont pas dans la concurrence internationale - ni - les entreprises qui préfèrent verser l'argent que leur a donné l'Etat pour donner des dividendes plus importants (…) au lieu d'investir dans l'avenir, l'emploi et la formation ".

 

02 septembre: la rentrée et les vérités premières!

Le retard scolaire à l’entrée en 6e : plus fréquent dans les territoires les plus défavorisés ( Insee)

 

25 août: Démission du gouvernement


Après les discours de la St Barthélémy de Frangy, Valls présente la démission de son gouvernement à la St Louis Roi ! Y voir une quelconque dimension symbolique reviendrait à confondre un ambitieux sans doctrine avérée à un homme d'Etat,  ou  un réformateur avec un liquidateur. Grâce au ciel, il a plu sur l'île de Sein.

 

31 juillet: Louis de Funès aurait 100 ans

 

Naître le jour de l'assassinat de Jaurès n'a pas marqué sa carrière et c'est tant mieux.

Il est vrai que le 31 juillet, c'est aussi la fête d'Ignace de Loyola. Les jésuites ont la réputation d'être cultivés, nos politiciens beaucoup moins mais ils ont généralement à coeur d'utiliser les méthodes souterraines que la voix populaire a souvent attribuées à la Compagnie.


 17 juillet: Debray et l'Occident

 

"(...) La France républicaine ayant renoncé à son système de valeurs et à son autonomie diplomatique, elle a réintégré les commandements de l'OTAN, décision anecdotique mais symbolique du président gallo-ricain Sarkozy, entérinée par son sosie Hollande. Et nous voilà de retour dans " la famille occidentale ". La double mort historique de Jaurès et de De Gaulle a donné à cette abdication le sens d'un retour à la normale".  Régis Debray, Le Monde daté du 18 juillet 2014.

 

 

25 juin: Anniversaires


Michaël Jackson, il y a 5 ans. Michel Foucault 30 ans après. En voilà deux qui auraient certainement eu des choses à se dire.

 

23 juin: Avignon...

 

 

24 mai: Demain l'Europe sociale...


Demain, vote pour le renouvellement du Parlement de l'UE. Un certain nombre de crétins ou de faux-culs (cumul possible...) s'étonnent du peu d'enthousiasme des électeurs.

Il est écrit dans le traité de Lisbonne que " l'Union reconnaît et promeut le rôle des partenaires sociaux à son niveau, en prenant en compte la diversité des systèmes nationaux. Elle facilite le dialogue entre eux dans le respect de leur autonomie ". Y a plus qu'à...

Ce n'est pas le vote (moins de 50 députés (39 ?)  en séance sur la proposition de loi du FdG, obligé de voter contre son propre texte vidé en partie de substance par des amendements de la majorité...) ni la négociation TAFTA qui peuvent redonner confiance aux électeurs.


8 mai: Chatons


Condamnés à de la prison ferme (pour avoir maltraité) ou avec sursis (le chaton est mort), la justice française fonctionne toujours aussi bizarement: délocaliser une entreprise au nom du droit de propriété et du profit n'est pas punissable par la loi, même quand ce droit de propriété s'exerce nonobstant l'intérêt général, les aides reçues, les dégrèvements fiscaux etc... avec des dommages collatérauxet des conséquences sociales indéniables.

La sanctuarisation du droit au travail et du droit du travail ne préoccupe ni les parlementaires, ni les chats fourrés...Quant au Conseil Constitutionnel...

 

16 avril


Une semaine après, la mort de Jacques Servier à 92 ans le jeudi 10 avril, est annoncée. Comme prévu le procès du Mediator se fera sans lui! La vitesse de la justice est assez variable en France.


22 mars ou l'espoir!


C'est toujours un anniversaire... On ne sait plus de quoi. A en croire le Nouvel Obs., vendu par son fondateur, les satellites espions US ou Chinois (mais oui, déjà!) pourraient repérer l'épave engloutie du Boeing 777, mais ce serait avouer un peu plus du manque de respect qu'ils professent à l'égard du reste de la planète. Alors on dépense du pétrole pour les bateaux et les avions de reconnaissance. En plus, ils se moquent du réchauffement climatique et du gaspillage d'énergie!

Cela n'empêche pas les media de parler d'espoir à l'idée de découvrir enfin où etc... Quel espoir? 


16 janvier


La vie privée de Hollande:

Ce qu'on doit retenir de la conférence de presse du 14 janvier, ce n'est pas que FH est social-démocrate ( qu'est-ce qu'un social-démocrate sans doctrine explicite ou qui serait celle de l'idéologie dominante ? ) car on sait, au plus tard depuis l'utilisation de l'expression "le socialisme de l'offre", que le mot socialiste avec lui n'a aucun sens. Ce qui a sauté aux yeux de tous ceux qui ne sont pas des courtisans, c'est un exemple parfait de goujaterie égoïste dépourvue de toute grandeur d'âme.


2 janvier 2014


Présent dans le voyage en Arabie avec le PR, Antoine Frérot, pdg de Véolia ( dont par ailleurs les syndicats, CFDT comprise, réclament la démission vu la stratégie de démantèlement qu'ils lui reprochent), expliquant l'absence de signature de méga-contrats : "l'économie, ça ne fonctionne pas à la nano-seconde, c'est un processus continu..." Sans doute, mais l'ennui, c'est que la "finance", elle, fonctionne ainsi, comme le prouve précisément la stratégie qu'il conduit!

 

9 décembre

 

Anniversaire de la loi de 1905 séparant les églises et l'Etat, après une mobilsation de la droite pas très différente dans sa forme  de celles que nous avons connues lors du vote de la loi sur l'ivg, le pacs ou le mariage pour tous. La droite n'a jamais vraiment admis le principe de laïcité et continue de confondre sacrement et contrat, science et foi... LA droite? Une bonne partie est sans religion mais continue d'y voir un opium du peuple, très utile pour  distraire de son affairisme ou de sa corruption.

Le 9 décembre 1777 le bon roi Louis XVI rétablissait les monts de piété, supprimés pendant le gouvernement de Mazarin pour complaire aux usuriers; cela, du moins, nous avait valu "l'Avare"!


22 novembre 1963


Aldous Huxley meurt à Los Angeles. La suite a prouvé que c'était malgré tout un optimiste. Nul n'a trouvé de lien entre sa mort et celle de JFK que son assassinat a fait rentrer dans la mythologie politique.


Valls et Léonarda 19.10


Il paraît que le ministre aurait menacé de démissionner si la jeune collégienne revenait en France. Un homme d'Etat l'eût pris au mot.

L'expulsion est une manie qui se soigne; rappelons que ce gouvernement s'est déshonoré d'entrée en livrant Aurore Martin à l'Espagne ( dont elle est ressortie) alors que ce dont elle est accusée dans ce pays étranger n'est pas incriminable dans le pays dont elle est citoyenne. Inconscience et incohérence des Français abusés de toutes parts... 

 

Edith Piaf et Jean Cocteau 10.10


Morts à quelques heures . Du talent, une vie remplie... Un demi-siècle passé...


32 ème anniversaire 09.10


Extrait d'un article de Nicolas Truong dans Le Monde d'aujourd'hui ouvrant les pages consacrées par ce quotidien à l'abolition : "Il n'empêche, au moment où le national-populisme se déclare favorable à son rétablissement, la parution de cette déposition faite à elle-même de Monique Mabelly est édifiante. Alors que la 11e Journée mondiale contre la peine de mort a lieu le 10 octobre, ce texte est un rappel utile. Car " qu'est-ce donc que l'exécution capitale, sinon le plus prémédité des meurtres auquel aucun forfait criminel, si calculé soit-il, ne peut être comparé ? ", écrivait Albert Camus."

 

Merkel 23. 09


Ok, ce n'est même pas son nom, ce qui prouve que les électeurs allemands ne sont pas si réacs dans toutes les cases du jeu social. La presse française est, comme d'habitude, d'une stupidité confondante en parlant de "triomphe"!

La Bundeskanzlerin n'a pas la majorité avec les seules CDU/CSU. autrement dit si elle a fait un triomphe, que dire de Hollande qui en 2012 n'avait pas mathématiquement besoin d'alliés pour gouverner. Il est vrai qu'à voir comment votent certains élus du PS, on peut tout de même s'interroger sur la solidité du parti!


Retraites 10.09 


Le Monde qui n'aime les syndicats que lorsqu'ils sont "réformistes", mais comme de fait ils le sont tous, cela signifie pour cet organe de presse, prêts  "à négocier le poids des chaînes"et à suivre l'idéologie dominante, écrit dans la Check-list de son site LeMonde.fr (11.09): "Retraites: mobilisation plutôt réussie". On saluera cette quasi objectivité... et cette lueur d'optimisme sur les capacités du mouvement social à peser dans un débat que certains, au nom de TINA (There is ...), voudraient unilatéral.

.

Retraites  30.08

Dans l’Etrange défaite, à laquelle je faisais à l’instant allusion ( C'est L.Mauduit dans Mediapart qui parle), Marc Bloch a ces mots terribles : « Il est bon, il est sain que, dans un pays libre, les philosophies sociales contraires s’affrontent. Il est, dans l’état présent de nos sociétés, inévitable que les diverses classes aient des intérêts opposés et prennent conscience de leurs antagonismes. Le malheur de la patrie commence quand la légitimité de ces heurts n’est pas comprise ».

C’est un peu le malheur de nos socialistes d’aujourd’hui, qui gouvernent la France comme des notaires tristes…

Multiculturalisme 18.08

« Or le multiculturalisme est une fausse réponse au problème, d'une part parce qu'il est une sorte de racisme désavoué, qui respecte l'identité de l'autre mais l'enferme dans son particularisme. C'est une sorte de néocolonialisme qui, à l'inverse du colonialisme classique, "respecte" les communautés, mais du point de vue de sa posture d'universalité. D'autre part, la tolérance multiculturelle est un leurre qui dépolitise le débat public, renvoyant les questions sociales aux questions raciales, les questions économiques aux considérations ethniques. »
Slavo Zizek, Des idées-force pour éviter les impasses de la globalisation, Le Monde, 02/09/11.

Bichat 04.08


Un hôpital sans clim depuis plusieurs jours. La pièce manquante doit venir d'Allemagne. Il paraît que la France a une politique industrielle, que serait-ce sinon! Pendant ce temps les prédateurs du Medef donnent des conseils sous forme d'injonction au gouvernement sur les retraites; que ces misérables fassent d'abord leur travail d'industriels producteurs et qu'ils se taisent ou qu'on les fasse taire; un bon contrôle fiscal devrait suffire.


Islamofascisme 20.06


Le mot est tabou car il est utilisé par la droite identitaire, mais comment mieux traduire la politique répressive d'Erdogan? La Turquie est le pays membre du Conseil de l'Europe où les journalistes emprisonnés sont les plus nombreux, le seul où l'on arrête sans aucune base légale des avocats... La lutte anti- terroriste utilisée contre les libertés fondamentales, dont la laïcité.

 Quels sont les crétins qui dans l'UE veulent encore négocier l'entrée d'un tel régime, car c'est un régime qu'on accepte et qu'on laisse durer et non un peuple libre et souverain.


Ponts 10.05


Les serviteurs habituels du veau d'or évaluent à 2 mds d'€ le manque à gagner pour l'économie lié aux ponts de mai. Cela fait tout de même 40 fois moins que la fraude fiscale!


Renault pleure ? 25.04


 Renault  a perdu des ventes en Europe mais l'action Renault est en hausse de 2,12% à 50,54 euros (soit une capitalisation boursière de 15 milliards d'€ environ). L'action  a gagné plus de 20% depuis le début de l'année, après une montée de plus de 50% en 2012. Cela justifierait-il le chantage à l'emploi que le patron surpayé de la firme exerce à l'égard des salariés du groupe?


 

Le CE privatise la grève...13.04


 Le Conseil d'Etat  a décidé vendredi 12 avril d'autoriser EDF à limiter l'exercice du droit de grève dans ses centrales nucléaires. EDF l'avait fait en 2009 pour éviter l'interruption de l'approvisionnement du pays en électricité, au nom de sa mission de service public. Cette coquecigrue juridique, même si les conseillers ne sont que par abus assimilés à des magistrats, méconnaît le principe de base qui est l'exercice du droit de grève dans le cadre des lois qui le réglementent. On laisse donc l'employeur se substituer à l'autorité instituée. A quoi sert le CE si on privatise ainsi les fonctions de l'Etat?

 

 

Hugo Chavez 05.03


Le président vénézuelien est mort. Les classes populaires ont bénéficié de meilleurs accès à l'instruction et à la santé. Il est certain que les media français vont dire plus de mal que de bien de lui...

 

Stéphane Hessel 27.02


Né en 1917, mort dans la nuit du 26 au 27 février, cet homme à la vie bien remplie meurt couvert d'éloges, même par ceux qui le trouvaient "dérangeant". "Pus loin, plus vite" avait-il dit à François Hollande dans une motion signée avec Pierre Larrouturou pour le dernier congrès du PS. Plus loin, plus vite, mais pas pour complaire aux canailles de Wall street, de la City, du CAC 40, de la Commission de Bruxelles et du Medef réunis , collection de nains avides et arrogants. S'indigner et résister...


D'un 11 février à l'autre 11.02


Bernadette et l'Immaculée conception, la signature des accords du Latran, l'annonce de sa renonciation par Benoît XVI... des 11.02. Normal , c'est la fête de N.-D. de Lourdes... et cette année, la veille de Mardi-gras.


Question 02.02.2013


« Je suis frappé de voir que les intellectuels de gauche d’aujourd’hui cherchent à priver le peuple opprimé non seulement des joies de la connaissance mais aussi des outils de son émancipation en lui annonçant que « le projet des Lumières » est mort et que nous devons abandonner nos illusions de la science et de la rationalité – un message bien trop fait pour réjouir le cœur des puissants, trop heureux de monopoliser ces instruments pour leur seul usage. » 
Noam Chomsky, Science et rationalité.

http://loeildebrutus.over-blog.com/

 

Franco-russe  06.01.2013


C'est bon pour Depardieu...Qui se souvient des entremets du même nom?

 

Oscar Niemeyer 06.12


L'architecte brésilien qui aura le plus marqué son pays est mort  à 104 ans. Par delà son oeuvre et sans doute ceci n'est-il pas étranger à cela, on retiendra ses engagements pour la démocratie. La France a la chance d'avoir accueilli son travail.

 

Euromillions 15.11


Une grosse cagnotte de loto et une vie change. Mais la presse affiche sans commentaire que cette somme représente 19 années de salaire pour Zlatan ,"génie" du foot-ball... et 126 siècles de SMIC!

Et il y a des gens beaucoup plus riches encore que ce nouveau millionnaire chanceux ou ce footeux qui rapporte sans doute beaucoup à quelques parasites sociaux, rouages du système...


Valls et Aurore Martin 05.11


Manuel Valls prétend ne pas avoir à "s'excuser" au sujet de la livraison d'une citoyenne française à un état étranger pour un délit inexistant en France. Cet... n'a pas tort: la trahison des gouvernants français à l'égard de leurs électeurs est plus ancienne que sa nomination  dans un gouvernement dit de gauche; la France n'était nullement tenue d'accepter de livrer ses ressortissants...

 

Islamisme 21.09 (Le Monde)


Là encore, quand on lui fait observer que l'animosité envers l'islam cache parfois mal un racisme pur et simple, Rushdie se cabre : " Je n'ai aucune tolérance à l'égard de la xénophobie et du racisme, que j'ai toujours combattus. Ceux qui s'attaquent aux minorités, aux musulmans ou aux homosexuels, par exemple, doivent être condamnés par la loi. L'islamophobie, c'est autre chose, c'est un mot qui a été inventé récemment pour protéger une communauté, comme si l'islam était une race. Mais l'islam n'est pas une race, c'est une religion, un choix. Et dans une société ouverte, nous devons pouvoir converser librement au sujet des idées. "

 

Neil Armstrong 25.08


Le premier homme sur la lune (20 juillet 1969) est mort. Il est des moyens moins honorables d'atteindre à la notoriété.

Depuis lors les canailles qui dirigent les banques et s'en sont mis plein les poches, ont siphonné le pognon disponible pour ce genre d'aventure et imposé à des politiciens plus ou moins nanifiés des politiques contre leurs peuples!

 

SMIC 09.07

 

Le 1er juillet, le montant du Smic horaire a été revalorisé à 9,40 € (9,22 depuis le 1er janvier), soit un montant mensuel brut de 1 425,70 € sur la base de 151,67 heures, ou de 1 425,67€ sur la base de 35 heures × 52 / 12.

Cette augmentation de la valeur du Smic a pour conséquence d’ « immerger » certains coefficients conventionnels sous le salaire minimum légal.

Arcelor-Mittal 28.06


Magnifique photo de la  tour Arcelor Mittal Orbit construite pour les J.O de Londres... Le patron du groupe métallurgiste a financé 19,6 des 22,7 millions de £ du coût de ce monument de 1400 t et de 115 m de hauteur. Le genre d'info qui doit réjouir les ouvriers de Gandrange... Panem et circenses. Vous avez dit XXI ème siècle?

 


Programme commun 27.06


40 ans aujourd'hui. Certains ont gagné, d'autres ont perdu. Le peuple? Les 93 % de salariés? Les partisans d'un Europe démocratique? Les concepts de liberté, d'égalité et de fraternité? La dignité du citoyen? Bref les "valeurs" dont parlent les politiciens pour éviter de qualifier leur politique? Tous ceux là ont  perdu. Il y a des explications... et il y a des coupables, toujours là, leurs frères, leurs héritiers...


INSEE 20.06


71 % du patrimoine en France dans les mains de 20 % des ménages. Et si on regarde de plus près dans ces 20%, on constatera que l'agglomération de déciles sert surtout à dissimuler de plus grands écarts!



Recherche

Texte Libre

Les auteurs

 

Sylvain Bartet (29.01.76) et Jean-Paul Beauquier (02.02.46)  sont tous deux agrégés d’histoire (dans l’académie d’Aix-Marseille), militants syndicaux (FSU), militants politiques (PS) ; ils ont une génération d’écart. Leur travail d’écriture à deux vise à montrer que sur des sujets politiques sérieux, la référence aux origines des concepts de République et de démocratie et l’esprit critique doivent armer les citoyens contre les risques et la prévalence d’une démagogie de l’instant. Bref que l’espoir est possible en politique...

 

Articles Récents

3 novembre 2013 7 03 /11 /novembre /2013 09:27
De l'utilité des crapules en chemise noire pour les crapules en col blanc au service de la finance mondialisée et sans aucune interrogation sur leur propre légitimité. Quand on atteint ces limites, il n'y a plus de Cité et l'état sauvage non seulement est de retour mais est nécessairement de retour.
==================================================

Deux membre d'Aube dorée, groupe nazi grec, ont été assassinés cette semaine. Représailles après l'assassinat de Pavlos Fyssas en septembre ou provocation pour alimenter la politique répressive du gouvernement grec ?
Panagiotis Grigoriou tire un premier bilan de cet événement.
Son témoignage se trouve sur son blog :
L'article 458A et le sang
Extraits de l’article, daté du 2 novembre 2013 :
Sous le régime de la Troïka les jours se suivent et elles ressemblent fort à des nuits. Manolis Kapelonis 22 ans et Yorgos Foundoulis 26 ans sont les deux membres de l’Aube dorée assassinés ce soir à Néo Héraklion, quartier situé au nord d’Athènes. […]
Les membres de l’Aube dorée rencontrés sur place par les journalistes ont alors promis “une vengeance impitoyable car le cercle du sang a été inauguré ce soir”, et pour ce qui reste de l’esprit libre dans ce pays (fort heureusement il en reste suffisamment après trois ans de guerre économique, sociale et psychologique initiée par la Troïka, faisant de notre pays... un simulateur de camp de concentration de type II car grandeur nature), on admettra sans même hésiter un seul instant que ce n’est pas en assassinant les néonazis que la démocratie triomphera.[…]
D’ailleurs c’est plutôt le contraire, déjà et ne l’oublions pas, le premier danger qui menace la démocratie en Grèce n’est pas celui de l’Aube dorée mais la politique de la Troïka ainsi que la méta-démocratie... réellement appliquée par nos dirigeants lesquels après le double assassinat du 1er novembre (avec ou sans revendication de cet acte) tenteront à réactiver leur sinistre “théorie des deux extrêmes”.[…]
Pourtant et depuis quelques jours, une mutation supplémentaire “tombée d’en haut” accentue désormais notre mutation dramatique dans l’hétéronomie politique à l’échelle de la dite construction européenne, voire... planétaire. C’est durant la dernière semaine d’octobre 2013, que d’après les reportages en cours, le “parlement” grec a adopté une loi, plus précisément il s’agit d’un amendement qui ajoute au code pénal grec l’article 458A (les décrets n’ont pas été publiés pour l’instant).
D’après ses dispositions: “Quiconque qui, de manière intentionnelle viole les sanctions ou les mesures restrictives instituées à l'encontre des États ou des entités ou des organismes ou des personnes physiques ou morales, par les décisions du Conseil de sécurité des Nations Unies ou par celles des réglementations de l'UE,  est passible d'emprisonnement d'au moins six mois, la peine maximale étant deux ans d’emprisonnement, sauf si, une autre disposition prévoit une peine plus lourde. Les dispositions de l'alinéa précédent s'appliquent  même lorsque ces actes ne sont pas répréhensibles en vertu des lois du pays où ces faits sont perpétrés”.
 
 
En conclusion :
 
J’y ajouterais que lorsque “la terre brûle” ainsi sous le contrat social, la démocratie (déjà si problématique car structurellement incomplète) est déjà réduite en cendres... le sang en plus.
 
Panagiotis Grigoriou
 
Repost 0
2 novembre 2013 6 02 /11 /novembre /2013 23:05
Ci dessous  le communiqué intersyndical et interassociatif demandant  le retour des lycéens expulsés et la régularisation des lycéens et des familles avec un appel pour le 5 novembre 
Actions déjà prévues  :
Paris  à la Bastille 12 h
Metz  à 14 h place de la République 
Lille à 11h porte de Paris 
Rouen à 10 h30 place de l'Hôtel de Ville 

Brigitte Cerf
Communiqué commun :
FIDL - UNL - Solidaires Étudiant-e-s - UNEF - FSU - CGT Éduc’action - SUD Éducation GISTI - LDH - La Voix des Rroms - RESF – JC

Il faut entendre la jeunesse : retour des expulsés, régularisation !

 

À l'initiative du Réseau Éducation sans Frontières, des représentants de syndicats lycéens et étudiants, de syndicats de personnels de l'éducation, et d'associations des droits de l'homme ont tenu une réunion unitaire le 28 octobre pour envisager les suites à donner aux inadmissibles expulsions de jeunes scolarisés auxquelles le gouvernement a procédé ces deniers mois.

Pour nous, il est hors de question d'accepter que la scolarité d'élèves soit saccagée par des décisions injustes, arbitraires et brutales. Tout élève doit pouvoir mener sa scolarité à terme, quels que soient sa nationalité, son statut ou celui de ses parents. La disparition d'un élève, capturé dans le cadre scolaire ou ailleurs, est un événement intolérable.

Nous exigeons le retour des élèves expulsés avec leurs familles : de Khatchik, lycéen parisien expulsé en Arménie, de Léonarda avec toute sa famille, expulsées au Kosovo, mais aussi de Cheikh Kouyate, lycéen de Crest (Drome) expulsé au Mali en juin alors qu'il allait passer une épreuvede baccalauréat, de David Victor, élève malgache de BTS au lycée L. Rascol d'Albi expulsé en mai, de Dreini Kalanderi, élève kosovar du lycée d'Audincourt expulsé le 1er octobre, et de tous ceux et de toutes celles qui ont sans doute été expulsés en silence.

Un changement profond de la politique migratoire menée depuis des années par les gouvernements successifs est indispensable.

Nous exigeons un changement  de loi afin que l'expulsion des jeunes en parcours de formation (apprentis, lycéens, étudiants...) ne soit plus possible. Leur régularisation, comme celle des familles d'enfants mineurs, doit être la règle.

Pour atteindre ces objectifs, les syndicats lycéens appellent les élèves à engager l'action dès la rentrée, dans tous les établissements.

Des manifestations sont notamment d'ores et déjà prévues le mardi 5 novembre et le jeudi 7 novembre.

Les syndicats et les associations représentées apportent leur soutien au mouvement lycéen, et l'accompagneront avec leurs moyens spécifiques.

Nous appelons à manifester massivement avec les lycéen-ne-s.

 

Contacts RESF : Richard Moyon 06 12 17 63 81  Brigitte Wieser 06 88 89 09 29  Pablo Krasnopolsky 06 33 53 62 21

samedi 2 novembre 2013.
Repost 0
26 octobre 2013 6 26 /10 /octobre /2013 08:06

Reconstruire l’espoir à gauche

Le secrétaire général de Force Ouvrière, Jean-Claude Mailly, avait déclaré à la rentrée : « Je ressens de la grogne et du mécontentement. Nous sommes sur un volcan : on voit de la fumée, on sait que ça bouillonne sans savoir quand aura lieu l’éruption… Je ne suis pas vulcanologue, mais je sais qu’il faudra que ça sorte, ou socialement, ou politiquement. » La formule est particulièrement parlante et surtout parfaitement en phase avec la période que nous traversons.

La pression est forte, et si l’éruption n’a pas encore eu lieu, la lave s’écoule déjà par endroits. Elle est sortie à Brignoles, politiquement, avec une abstention massive de l’électorat de gauche et les conséquences que l’on sait. Mais la fumée et les secousses furent encore plus fortement ressenties, et jusqu’au plus haut sommet de l’État, avec l’expulsion de la jeune Léonarda Dibrani et de sa famille.

Durant quelques jours, la gauche s’est regonflée. Nous avons vu l’élan spontané de la jeunesse qui est descendue dans la rue par solidarité avec sa camarade, aux cris de « Léonarda ne va pas en cours, nous non plus ! » Mieux encore le Parti socialiste a retrouvé de la voix. Il s’est exprimé clairement, à l’unanimité de son bureau national et par la voix de son premier secrétaire, Harlem Désir, pour le retour immédiat de Léonarda et des siens.

Certes, la victoire n’est pas encore au rendez-vous, nous verrons ce que sera la mobilisation lycéenne au sortir des vacances scolaires. Mais la situation a abouti en un peu plus de 48 h à un retour précipité de Manuel Valls, mettant sa démission dans la balance pour arracher à François Hollande le compromis désastreux qu’il nous a annoncé.

Oui, force est de constater que le volcan gronde. Au sein même de la majorité parlementaire, l’exécutif a dû s’efforcer de contenir une éruption. La presse s’est d’ailleurs régalée à nous conter l’exercice de caporalisation du groupe socialiste à l’Assemblée auquel s’est livré le Premier ministre. Car, pour nos députés aussi, la politique que le gouvernement souhaite leur faire avaliser, est dure à avaler. Ils sont de plus en plus nombreux à s’exprimer publiquement pour dire, en substance « nous n’avons pas été élus pour faire ça ». Ils ont raison et ne doivent pas accepter cette volonté de les museler.

L’hésitation est palpable à gauche, au plus profond du peuple de gauche, la jeunesse, le salariat, mais aussi au Parti socialiste et dans la majorité : mobilisation ou résignation ? Notre électorat est déboussolé ou, plus exactement, il a gardé sa boussole mais le gouvernement qu’il a porté au pouvoir semble avoir perdu le nord, obscurcissant ainsi les perspectives.

Le Parti socialiste doit tout faire pour aider le gouvernement à réussir. Mais pour cela, il lui faut recréer l’espoir à gauche. Comme pour le retour de Léonarda, il doit jouer son rôle de premier parti de gauche, défendre l’expression libre des parlementaires issus de ses rangs et exiger du gouvernement un changement de cap immédiat sur la politique migratoire, les retraites, la fiscalité et les services publics.

Oui, il faut aider le gouvernement à réussir. Mais il est maintenant évident qu’il faut lui forcer la main et que toute la gauche doit s’y mettre, ensemble.

Démocratie et socialisme

Repost 0
25 octobre 2013 5 25 /10 /octobre /2013 14:30

SYNDICAT NATIONAL DE
L'ENSEIGNEMENT SUPERIEUR
78, rue du Faubourg Saint-Denis
75010 - PARIS
Tél. : 0144799621
Fax : 0142462656
Courriel : 
sg@snesup.fr



Halte à la stigmatisation et aux violences !
 

Une série événements soulignent le regain de stigmatisation et de violence que subissent à cette rentrée en France des jeunes scolarisés, des immigrés, des militants étudiants.

L’arrestation dans son bus scolaire de la collégienne Leonarda Dibrani, l’arrêt brutal de sa scolarité et son expulsion avec ses frères et sœurs et ses parents d’origine Rrom, sont intolérables, de même que l’expulsion sans ménagement vers l’Arménie du lycéen Khatchik Kachatryan et de nombreux autres jeunes scolarisés et de leurs familles.

Ces mesures inhumaines tant par la forme que par le fond, portent violemment atteinte à la vie personnelle de ces jeunes, remettent en cause leur droit à l’éducation et sacrifient leur avenir au nom d’une politique migratoire injuste.

Les jeunes lycéens et étudiants de France ainsi que l’ensemble de la communauté éducative ont manifesté́ leur indignation à l’appel de plusieurs organisations UNL, UNEF, FIDL, FSU, RESF, FCPE. Elles exigent :
- le retour immédiat de Khatchik et Leonarda ;
- une circulaire organisant l’arrêt immédiat de toute procédure d’expulsion concernant un jeune en formation qu’il soit lycéen, apprenti ou étudiant ;
- le vote d’une loi interdisant d’engager une procédure d’expulsion contre les familles dont un enfant mineur est en cours de scolarité et contre les jeunes majeurs en formation se trouvant en situation irrégulière.

De même, deux étudiants de l'université de Lille 1, agissant en tant que bénévoles dans le cadre de leur engagement solidaire envers des jeunes scolarisés, ont fait l’objet le 17 octobre d’une arrestation musclée lors d'un contrôle de police sur un camp de Roms.

Au-delà de ces cas, la stigmatisation par le discours officiel – et par celui de formations politiques – de minorités ethniques et de communautés, s’accroît dangereusement en France, comme le montrent des sondages d’opinion. Elle met directement en danger les familles concernées et, au-delà, les libertés de tous.

Dans le même temps, l’extrême droite s’en prend à des militants antifascistes – tel Clément Méric assassiné en juin dernier – ainsi qu’à des syndicalistes étudiants.
C’est ainsi qu’à l’université Paris 1, les appels à la violence contre les syndicalistes de l’UNEF se sont multipliés et ont été diffusés sur les réseaux sociaux et des sites internet d’extrême droite, accompagnés de photos et des vidéos diffamatoires désignant des militants de l’UNEF.
Après avoir reçu des menaces par des appels anonymes, une militante de l’UNEF a été agressée le 17 octobre, attendue au bas de son domicile par un individu qui l’a insultée puis agressée à l’arme blanche, entraînant son hospitalisation. D’autres agressions du même type se sont produites, notamment le 21 octobre à l’encontre d’une autre militante de l’UNEF, étudiante à Nanterre, qui a été plaquée au mur, insultée et menacée Place de la Bastille : « Sale gauchiste, on a ton adresse ».

Ces actes odieux ne sauraient rester impunis. Avec l’UNEF, le SNESUP-FSU demande à la Ministre de l’Enseignement Supérieur de les condamner fermement et de prendre les dispositions pour que la sécurité des militants syndicalistes soit assurée dans tous les établissements d’enseignement supérieur.


Cela suppose un renforcement de la surveillance des réseaux d’extrême droite, la fermeture des sites internet et la dissolution des factions relayant des appels à la violence contre les militants syndicaux et associatifs.

Le SNESUP-FSU appelle à exercer une vigilance attentive contre la stigmatisation et les violences visant notamment jeunes scolarisés, immigrés, étudiants syndicalistes, et à participer aux initiatives organisées pour y mettre fin.

1. Cf. 
Expulsion indigne de Leonarda : Respecter le droit à l’éducation 17/10
Expulsion de Leonarda : une solution non conforme aux droits de l’enfant 24/10
Communiqué de presse du 17/10 : UNL, UNEF, FIDL, FSU, RESF, FCPE : Manifestation 18/10
Repost 0
25 octobre 2013 5 25 /10 /octobre /2013 13:39
Mines et Mineurs de Provence
entre vie quotidienne et mouvement social
 
Rencontre/Débat avec Jean Domenichino (historien), Francis Pelissier (ancien maire de La Bouilladisse et ancien mineurGérard Leidet (enseignant, secrétaire de Promémo)
 
Au Lakota Café le 25 Octobre 2013 à 19h30
  Un cocktail exotique et son accompagnement finger food vous seront servis pendant la présentation.
 
Réservations et renseignements pour la rencontre :
06 28 68 05 30 Laissez vos coordonnées
 
Lakota Café 20 Av. Emile Zola
13850 Gréasque
 
 

Lakota Café 
04 42 61 10 51
06 28 68 05 30
http://www.lakotacafebio.com/
Pour ne plus recevoir nos envois, renvoyez en demandant la radiation de vos coordonnées


Repost 0
25 octobre 2013 5 25 /10 /octobre /2013 09:16

4000 travailleurs migrants mourront avant le coup d’envoi du Mondial de 2022, à moins que la FIFA et les autorités qataries ne prennent les mesures qui s’imposent.

La FIFA doit briser la conspiration du silence qui entoure le traitement des travailleurs migrants au Qatar et inclure les droits des travailleurs dans les conditions d’éligibilité pour la tenue de la Coupe du monde au Qatar en 2022.

Sauvez des vies, rétablissez l’intégrité du sport et la confiance des supporters : Demandez à la FIFA de choisir pour le Mondial 2022 un pays qui respecte les droits des travailleurs.

Repost 0
25 octobre 2013 5 25 /10 /octobre /2013 09:10

 

Message des syndicats aux IFI : Il est temps de faire marche arrière sur trois années de rigueur destructrice

Message des syndicats aux IFI : Il est temps de faire marche arrière sur trois années de rigueur destructrice
11 octobre 2013 : Le mouvement syndical international appelle instamment le Fonds monétaire international et la Banque mondiale, réunis à Washington du 11 au 13 octobre, à faire marche arrière sur les politiques d’austérité et de dérégulation néfastes qui contribuent à un nouveau déclin économique mondial et la persistance d’un chômage élevé.

La nécessité urgente d’un changement de cap a été mise en évidence par les perspectives économiques mises à jour du FMI, rendues publiques mardi, où le Fonds anticipe que le ralentissement soudain intervenu dans quelques-unes des principales économies émergentes persistera durant plusieurs années encore et astreindra l’économie mondiale à une trajectoire de croissance considérablement inférieure à celle d’avant la crise de 2008-2009. L’opinion des prévisionnistes selon laquelle l’Europe pourrait renouer avec la croissance en 2014 dès lors que la "Troïka" a assoupli ses objectifs en matière de déficit budgétaire devrait, une fois pour toute, écarter l’idée fausse selon laquelle l’austérité et les politiques de déréglementation des trois dernières années ont été bénéfiques pour la croissance.

Sharan Burrow, secrétaire générale de la CSI, a indiqué : « Il est grand temps que le FMI renonce à la promotion de programmes de rigueur destructifs et au démantèlement de la protection des travailleurs, qui ont constitué des éléments charnières de ses programmes de prêt et de ses conseils politiques en Europe. Nous saluons le fait que le Fonds semble enfin reconnaître le point de vue du mouvement syndical concernant l’austérité mais il conviendrait également qu’il renonce à ses stratégies visant à affaiblir les protections pour les travailleurs vulnérables et à démanteler les mécanismes de négociation collective. »

S’agissant des plans du président Jim Yong Kim en vue d’une réorganisation du Groupe de la Banque mondiale, Sharan Burrow a déclaré : « Nous nous réjouissons de l’annonce faite par la Banque mondiale concernant son intention d’accorder plus d’attention à l’impact sur l’emploi de ses politiques, de même qu’à leurs effets distributifs. Les syndicats veulent voir la Banque mondiale et le FMI inscrire, tous deux, le travail décent au cœur de leurs objectifs politiques. La Banque devrait jouer un rôle nettement plus engagé qu’elle ne l’a fait jusqu’ici pour aider les travailleuses et travailleurs à faire la transition de l’emploi informel à l’emploi formel et soutenir l’initiative du socle de protection sociale des Nations Unies. »

La secrétaire générale de la CSI a aussi encouragé la Banque mondiale à « donner suite à sa recherche prospective sur l’impact dévastateur du changement climatique et à aider à mobiliser les investissements nécessaires pour une transition juste vers un avenir bas carbone. »

Pour consulter la déclaration complète de la CSI et de ses partenaires du groupement Global Unions aux réunions annuelles du FMI et de la Banque mondiale, prière de cliquer sur :

Anglais

Français

Espagnol

Allemand

Repost 0
24 octobre 2013 4 24 /10 /octobre /2013 10:50

Une fois de plus le siège du parlement européen à Strasbourg est contesté par une cohorte d'élus sans autres principes que leur confort et par une commission que le gaspillage éhonté dans ses moyens de fonctionnement, le traitement de ses membres ou de ses administratifs n'effarouchent pas.

Il est vrai aussi que le gouvernement français n'a jamais ( sauf  et cela remonte à loin, sous le général De Gaulle!) remis vraiment à sa place une commission dont le champ des fonctions est aussi vaste qu'exagéré et la prétention à incarner un état fédéral aussi contraire aux traités qu'aux réalités historiques d'une Europe incapable de définir ses propres frontières.

Loos, ancien ministre et élu alsacien, vient d'écrire à Fabius: la réponse devrait couler de source: la France mettra son veto à toute remise en cause supplémentaire du nombre de sessions du Parlement à Strasbourg, encore plus à une relocalisation à Bruxelles. Le règlement intérieur du Parlement ne saurait être en contradiction avec les traités fondateurs.

Le prétexte du transport de documents et d'archives de la ville siège de la Commission à la ville siège du Parlement, à l'heure de la dématérialisation relève du gag, les difficultés de logement d'une plaisanterie quand on sait combien touchent par mois les députés européens en salaires, frais et indemnités diverses; la gêne pour les opérations de lobbying est au contraire une très bonne chose quand on songe que  toute opération de lobbying est à la fois une source de corruption et la valorisation d'intérêts privés sans rapport avec une quelconque forme de dialogue social dont la commisssion, le conseil ou le parlement n'ont visiblement rien à faire!

Il suffirait donc, une fois de plus, qu'il y ait à Paris, un gouvernement qui se préoccupât des intérêts majeurs et réels de la France. L'Europe n'existe pas comme puissance, non seulement parce que les états de l'UE sont intégrés à l'OTAN qui en fait des supplétifs des USA, mais parce que l'idée même d'une Europe puissance supposerait l'existence d'un projet européen portable par les peuples et non pas par des politiciens sans référence doctrinale connue ou avouable ou par des affairistes qui ne sont intéressés que par un marché sans régulation sociale digne de ce nom et où règne le renard dans le poulailler!

Alain Duhamel qui est au commentaire politique ce que Michel Drûcker est au paysage audiovisuel français, écrit dans Libération (24/10): "le parti socialiste s'est toujours senti malheureux au gouvernement, comme si la victoire était inéluctablement le début de la trahison"  ...

Son développement reprend tous les poncifs de la doxa contemporaine dans notre aire politique, en particulier l'opposition entre ce que serait le socialisme et ce que certains, dont lui-même, appellent la social-démocratie. La définition de la social-démocratie qu'avait un jour, pas si lointain, donnée DSK, rejoignait ce degré 0 de la politique qui caractérise nos élus actuels depuis plus de vingt ans:" mon projet est socialiste, ma démarche démocrate".

 Que le socialisme comme la social-démocratie aient une histoire et une base théorique n'effleure même plus ces manipulateurs de symboles, ou plutôt, comme nous n'avons pas à les supposer totalement ignorants, il nous faut constater que le cynisme l'a emporté sur le respect du citoyen, de la souveraineté du peuple et d'une analyse lucide des rapports sociaux et des moyens de les transformer dans la durée.

Le " remords du pouvoir" ( pour reprendre le titre d'un ouvrage publié en 1992, Alain Bergougnioux et Gérard Grunberg:"Le long remords du pouvoir: le Parti socialiste français de 1905 à 1992", Fayard) est très inégalement éprouvé: voir et entendre (par exemple, mais la dame est porte-parole) Najat Vallaud-Belkacem et sa maîtrise de la langue de bois suffit à en convaincre; pour le reste il faudrait qu'il y eût une base théorique, un corps de doctrine dont la pratique du pouvoir éloignerait, pour ajouter foi à l'existence d'un tel remords.

Or ce qui caracérise le PS comme d'ailleurs tous les partis de gouvernement, c'est qu'ils n'ont plus de doctrine et de principes de philosophie politique: démission des intellectuels, croyance partagée en la "fin de l'histoire", disparition de l'URSS (la Corée du Nord n'étant qu'un prétexte pour le lobby militaro-industriel),  pratique du story telling, utilisation des partis comme machines à casting de candidats, carriérisme et féodalités locales, gangrène avancée de la financiarisation mondialisée et de la corruption généralisée qui en découle, refus d'en tirer des conséquences pratiques pour mettre en place des régulations comptables, fiscales et juridiques universelles intégrant la dimension virtuelle du phénomène etc...

Tous éléments que M.Duhamel n'évoque pas.

Contrairement en revanche à ce qu'il écrit, personne en France ne croit à "une société imaginaire, radicalement différente" mais chacun sait que considérer comme seule possible une politique qui permet , comme dans tous les pays, à une minorité de plus en plus réduite de s'enrichir toujours plus, se heurte à la conscience des peuples même insuffisamment éclairés par des media, souvent aux ordres précisément des prédateurs, ou par des experts qui vivent sans doute trop bien de leur conformisme et n'ont plus qu'une vague idée de ce qui signifient liberté, justice ou égalité ou s'en moquent tout à fait.

 La réponse la plus facile à de tels errements, parce que lui aussi se passe de bases théoriques dignes de ce nom, c'est malheureusement le populisme.

Repost 0
23 octobre 2013 3 23 /10 /octobre /2013 12:00

Expulsion de Leonarda : une solution non conforme aux droits de l'enfant

 

Si le Président de la République  reconnaît que l'expulsion de Leonarda n'aurait pas dû se passer ainsi, en ne lui permettant pas dans les faits de revenir en France, il ne tire pas les conséquences de cette reconduction à la frontière et ne répond pas aux revendications qui s'expriment depuis plusieurs jours.

 

Annoncer que Leonarda peut revenir, « si elle en fait la demande », finir sa scolarité en France mais « seule » revient à fermer une porte à peine ouverte !

Cette proposition est en contradiction avec  les textes internationaux et les droits de l'enfant notamment sur le regroupement familial.

Quel enfant peut assumer, à 15 ans, une scolarité ainsi coupée de sa famille ? Et que deviennent les autres enfants de la famille qui étaient scolarisés à l'école élémentaire?

 

La seule réponse aux questions soulevées par la FSU est l'engagement d'une nouvelle règlementation interdisant les interpellations dans le cadre scolaire.

La FSU demande que cette réglementation prenne effet immédiatement. Car la situation de Leonarda, n'est malheureusement pas isolée. D'autres lycéens et étudiants étrangers voient leurs études hypothéquées par le risque d'une reconduite à la frontière résultant de textes législatives établis par les gouvernements précédents. 

 

La FSU demande également au gouvernement d'ouvrir des discussions sur les conditions de régularisation et particulièrement pour faire de la scolarité des enfants un critère déterminant de régularisation.

 

Cette situation montre une fois encore que la question des « sans papier » doit être rouverte car le cadre juridique n'est pas satisfaisant.

Le Président et le gouvernement ne doivent pas se réfugier derrière ce cadre juridique pour refuser de le changer et faire fi des valeurs et principes de la démocratie.



-- 
PRESSE-FSU

Guillaume PRIOUX            
01 41 63 27 40
06 50 00 35 73
presse@fsu.fr
Repost 0
23 octobre 2013 3 23 /10 /octobre /2013 09:31
Un ministre de l'intérieur est responsable des brutalités et des exactions de ses agents . Combien de temps le freluquet le plus ambitieux de France va-t-il couvrir ses meutes lepénisées? Et les media?
===============================================
Jean-Baptiste Eyraud passé à tabac par les CRS:
deux côtes cassées, silence radio ?

Ce qui s'est passé samedi après-midi place de la République à Paris est à la fois banal et indigne.

Banal parce que la répression contre les mouvements sociaux est devenue une routine quotidienne dans notre pays, sous Manuel Valls  comme sous Brice Hortefeux, et en particulier contre les sans logis ou les sans emploi. 

Indigne parce que les forces de l'ordre ont dispersé violemment et illégalement un rassemblement déclaré de façon parfaitement légale par le DAL place de la République.

Plusieurs mères de famille ont été frappées. Jean-Baptiste Eyraud, le porte parole du DAL, a été roué de coups de pieds alors qu'il s'était assis par terre en attendant de pouvoir sortir de l'encerclement policier auquel les manifestants étaient soumis.

Il a eu deux côtes cassées. Pas de dépêche des agences de presse, pas un mot dans la plupart des quotidiens, silence à la radio.

Les CRS et leur hiérarchie présente sur place ce samedi 17 octobre ne pouvaient ignorer qui est Jean-Baptiste Eyraud.

Depuis vingt ans il lutte avec le DAL contre l'indifférence et le silence qui entoure le drame des sans logis et des mal logés. Par son activité inlassable et son énergie communicative, il a permis aux sans logis de disposer d'un outil et une voix écoutée et respectée.

Il contribue sans trêve à mettre à nu les contradictions entre les discours et les actes des politiciens, prolixes en promesses mais avares en réalisations.

En frappant Jean-Baptiste Eyraud, les forces de l'ordre n'ont pas agi au hasard: cibler une de ces figures les plus connues vise à répandre la peur dans tout le mouvement social.

Ce gouvernement est aussi dur avec les démunis qu'il est prévenant envers les grands patrons et banquiers. La Préfecture de Paris et Manuel Valls doivent cesser leurs agissements brutaux et illégaux. Le gouvernement doit appliquer la loi DALO, le droit à l'hébergement, les réquisitions de logement. En s'engageant dans une politique répressive indigne, le gouvernement saccage les principes de solidarité et de justice, seuls à même de faire barrage à la droite extrémIste.


Attac France,

Paris, le 22 octobre 2013
Repost 0